Avocat Accidents de la circulation et de la vie courante - Avocat à Marseille

Maître Ornella SCOTTO, avocat à Marseille, vous assiste, vous conseille et veille au respect de vos intérêts en tant que victime d'accidents de la route ou de la vie courante.

Les accidents de la route

C'est la loi du 5 juillet 1985, dite « Loi Badinter », qui a instauré un régime d'indemnisation favorable aux victimes d'accidents de la route c'est-à-dire impliquant un véhicule terrestre à moteur.

Que vous soyez victime d'un accident de voiture, moto, scooter, que vous soyez conducteur, passager, piéton ou cycliste, votre avocat au Barreau de Marseille vous accompagne dans toutes les phases de la procédure et de votre indemnisation, peu importe le lieu de réalisation de l'accident.

La victime d'accident de la route non conducteur

Le non conducteur, qu'il soit cycliste, piéton ou passager d'un véhicule terrestre à moteur est protégé par la législation française et peut obtenir réparation de ses préjudices.

La victime d'accident de la route conducteur

Le conducteur victime peut également obtenir réparation de ses préjudices suite à un accident de la circulation.

Toutefois, le conducteur peut se voir opposer une faute lorsque celle-ci a contribué en tout ou partie à la production de son dommage. Les constats amiables d'accident ou les procès-verbaux établis par les fonctionnaires de police ou de gendarmerie sont donc des éléments particulièrement importants.

Votre avocat à Marseille veille, face aux assureurs, à ce que l'analyse des circonstances de l'accident repose sur des éléments de preuve et soit juste et impartiale.

Comment se déroule la procédure d'indemnisation ?

- Une expertise est mise en place afin d'évaluer l'importance des préjudices sur un plan médico-légal.

- Votre avocat s'efforce de débloquer une provision dans les meilleurs délais en parallèle de la mise en place de l'expertise et vous oriente vers des médecins-conseils qui seront à vos côtés lors de l'examen médical.

- Suite au rapport rendu par l'Expert, votre Avocat intervient et négocie au mieux de vos intérêts pour obtenir la meilleure indemnisation auprès de la compagnie d'assurance

- A défaut d'accord amiable, une phase judiciaire s'engage afin de :

  • obtenir votre juste indemnisation sur la base du rapport d'expertise amiable,
  • obtenir la désignation d'un expert judiciaire si l'expertise amiable n'est pas suffisante,
  • faire fixer par le Tribunal les indemnités revenant aux victimes quand la phase amiable est insuffisante,
  • faire condamner la Compagnie d'assurance (ou Fonds de garantie) au paiement d'une provision qu'elle refuse de verser.

Les accidents de la vie courante

Les accidents de la vie courante sont très fréquents et ont diverses causes : accidents domestiques, accidents au cours de la pratique d'un sport ou d'une activité de loisirs, accidents scolaires et périscolaires...

Votre avocat vous conseille et vous assiste en tant que victime d'un accident de la vie courante afin de faire reconnaître vos droits et d'obtenir réparation de vos préjudices.

Lorsque l'accident est dû, en tout ou partie, à la faute d'un tiers, la responsabilité civile de ce tiers peut être recherchée. Dans ce cas, c'est l'assureur « responsabilité civile » qui devra indemniser la victime.

Votre Avocat mettra tout en oeuvre afin de faire reconnaitre la responsabilité de l'auteur de l'accident en le mettant directement en cause ou via son assureur.
En cas de contestation, votre avocat engagera une procédure devant le Tribunal compétent afin de faire trancher la question des responsabilités.

Votre avocat vous accompagne tout au long de la procédure, qu'elle soit amiable ou contentieuse, tant au stade de l'expertise médicale qu'au moment de l'évaluation des préjudices et de la formulation des réclamations indemnitaires.

Lorsqu'il n'y a pas de tiers en cause dans le dommage et que la victime se blesse seule, il n'est possible d'obtenir une indemnisation que si la victime dispose d'une assurance personnelle, telle que la souscription d'un contrat garantie des accidents de la vie.
Cette assurance n'est pas obligatoire et la prise en charge de la réparation est souvent plafonnée.

Contact

Consultez également :